Make your own free website on Tripod.com
Renault

Renault fut un des premiers a tenter le pari du moteur turbo. Leur débuts en 1977 furent pénibles et les railleries ne tardèrent pas à arriver. Ken Tyrrell surnomma la Renault de "Ice Tea Pot" (La théière jaune) par sa couleur, sa forme et surtout par ses moteurs qui partaient régulièrement en fumée.

Mais les résultats commencèrent à arriver, Jabouille marqua les premiers points de la marques au losange en 1978 et remporta la première victoire l'année suivante au GP de France.

Mais jamais l'écurie française ne parviendra à remporter de titre. En 1983, Alain Prost échouera à 2 Pts de Nelson Piquet et de sa Brabham. Renault déclare cependant être le vainqueur moral de cette saison, la Brabham étant propulsée par un carburant non conforme.

Le déclin commencera à partir de 1984. Tandis que les moteurs Renault installés dans les Lotus remportaient des courses, les autres étaient pénalisés par un le manque de compétitivité du chàssis Renault. Pour la première fois depuis 1978 aucune victoire ne sera marquée. Au championnat constructeur, l'écurie officielle sera même devancée par 2 écuries clientes, Lotus et Ligier.
Renault quittera la Formule 1 fin 1985 mais sera malgré tout actif en 1986 en tant que simple motoriste de Lotus, Tyrrell et Ligier.

C'est fin 1986 que Renault décidera de se retirer complètement du monde de la Formule 1.

Mais Renault ne sera absent qu'une seule année. En effet, ils planchaient depuis longtemps sur un nouveau moteur atmosphérique. Leur retour se fera donc en 1988 en annonçant la fourniture exclusive de leur nouveu V10 à l'écurie anglaise Williams. Ce fut le succès que tout le monde connait avec des titres pour Nigel Mansell, Alain Prost, Damon Hill et Jacques Villeneuve.

Le seul point négatif de cette période sera la tragique accident de Ayrton Senna. Le brésilien souhaitait depuis longtemps travailler avec Renault. Il était arrivé chez Williams pour gagner, la collaboration restera à jamais inachevée.

Retiré fin 97, le nom de Renault est réapparu en 2001 en propulsant les Benetton. Mais c'est en 2002 que l'écurie 100% Renault a réellement fait son grand come-back. Pour cela, Renault a racheté l'équipe Benetton afin de disposer de toutes les structures nécessaires pour effectuer un retour gagnant. Contrairement à Ferrari et Toyota qui construisent châssis et moteur sous un même toit, Renault possède deux entités bien distinctes: le secteur châssis en Angleterre dans l'ancienne usine Benetton et la section moteur toujours située à Viry-Chatillon en banlieue Parisienne.

Après un retour encourageant 2002, l'année 2003 confirme leur retour à l'avant plan. Au GP de Malaisie, Renault a renoué avec la pole-position (leur première depuis 1984) et le podium (le dernier datait de 1985).


Président: Patrick Faure
Directeur Général: Flavio Briatore
Directeur Technique: Jean-Jacques His
Chef Projet F1: Mike Gascoyne

Début en Formule 1   : GP d'Angleterre, Silverstone 1977
GP disputés          : 148
Victoires            : 15
Pole Positions       : 32
Doublés Qualificatifs: 19
Points Récoltés      : 382
Records du tour      : 19
Titres pilote        : 0 (Meilleur résultat: 2e en 1983, Alain Prost)
Titres Constructeurs : 0 (Meilleur résultat: 2e en 1983)

Premier point marqué : GP des USA, Watkins Glen 1978 (J-P Jabouille 4e, 3 Pts)
Premier podium       : GP de France, Dijon 1979 (Jabouille 1er, Arnoux 3e)
Première victoire    : GP de France, Dijon 1979 (J-P Jabouille)
Première pole        : GP d'Afrique du Sud, Kyalami 1979 (J-P Jabouille)

YEAR POS GP WINS POLES xPTS PODIUMS MT POINTS
1977 - 0 0 0 0 0 0
1978 12 0 0 1 0 0 3
1979 6 1 6 5 4 2 26
1980 4 3 5 6 4 4 38
1981 3 3 6 9 7 2 54
1982 3 4 10 10 8 4 62
1983 2 4 3 15 11 3 79
1984 5 0 1 9 5 3 34
1985 7 0 0 7 2 0 16
2002 4 17 0 0 11 0 0 23
2003 8 0 1 11 3 1 47
TOTAL14815 32 84 4419 382



© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Ecuries - Renault