Make your own free website on Tripod.com
Sauber

Créée en 1968 par Peter Sauber, cette écurie helvétique connaîtra un très grand succès en sport prototype.

Sauber participera pour la première fois aux 24 heures du Mans en 1977.

1984 marquera le début de la collaboration entre Sauber et Mercedes-Benz. Mercedes qui était depuis longtemp absent de toute compétition suite au tragique accident des 24 heures du Mans de 1955.

En 1986, Sauber participe à quelques courses du championnat du monde de Sport Prototype. La Sauber C8 remportera les 1000 Km du Nurburgring.

Le succès de l'écurie Suisse ne fait que croître. Elle enlève 5 des 10 épreuves du championnat de Voitures de Sport 1988 et termine deuxième du championnat constructeur.

La domination des "flèches d'argent" ne fait que commencer. Les C9 remportent les championnats pilote et constructeur avec 7 victoires en 8 courses dont 3 doubles victoires. Elles se classeront également 1ère, 2e et 5e au Mans.

Sauber reconduit son titre en 1990. Durant cette période, de jeunes loups se feront les dents au volant de ces voitures argentées. Parmis ceux-ci on retrouve Karl Wendlinger, Heinz-Harald Frentzen et un certain Michael Schumacher.

Ce succès en prototype pousse bien évidemment Peter Sauber vers la Formule 1. Avec l'aide de Mercedes il est armé pour faire de bon résultats. L'annonce de ce projet F1 est faite le 4 février 1992

L'apparition des Sauber dans la discipline reine du sport automobile se fera donc en 1993. Propulsée par un moteur Ilmor préparé par Mercedes, la voiture termine 7e du championnat constructeur.

1994 marquera le retour officiel de Mercedes à la F1. Malheureusement, ce nouveau V10 est encore fragile et Sauber ne peut faire mieux qu'une 8e place au classement.

L'alliance Sauber-Mercedes n'aura pas eu les mêmes côtés positifs du temps des Sport Proto. Parti chez McLaren, le moteur allemand sera remplacé par le Ford. Cette année là, Sauber récoltera son premier podium grâce à la 3e place de Frentzen en Italie.

Tout comme Mercedes, Ford sera vite lassé des problèmes financiers de l'écurie Suisse et du manque de résultats. Pour palier au départ du motoriste américain, Peter Sauber trouva un accord avec Ferrari pour utiliser ses anciens blocs moteurs de 1996. Renommés Petronas, ces moteurs offrent la fiabilité et les performances nécessaires pour réaliser une bonne saison. Malheureusement, ce n'est pas parce qu'on possède un bon moteur qu'on est certain de réaliser une bonne saison. Pour preuve, Sauber n'a récolté qu'une trentaine de malheureux points en 4 saisons avec le moteur Ferrari.

L'an 2001 a pourtant été exceptionnelle pour cette petite équipe. Avec un budget moyen, deux jeunes pilotes sans grande expérience et un moteur client, elle a réussi à se classer première équipe derrière les 3 géants que sont Ferrari, McLaren et Williams.


Directeur: Peter Sauber
Directeur Technique: Willy Rampf
Directeur Sportif: Beat Zehnder

Début en Formule 1     : GP d'Afrique du Sud, Kyalami 1993
GP disputés            : 171
Victoires              : 0
Pole Positions         : 0
Points Récoltés        : 131
Titres pilote          : 0 (Meilleur classement: 7e en 2001, Nick Heidfeld)
Titres constructeurs   : 0 (Meilleur classement: 4e en 2001)

Premiers points marqués: GP d'Afrique du Sud, Kyalami 1993  (JJ Lehto 5e, 2 Pts)
Premier podium         : GP d'Italie, Monza 1995 (HH Frentzen 3e)

YEARPOS ENGINE RACES WINS POLE 1ST RAW xPTS PODIUMS POINTS
1993 7 Ilmor 16 0 0 0 6 0 12
1994 8 Mercedes 15 0 0 0 6 0 12
1995 7 Ford 17 0 0 0 10 1 18
1996 7 Ford 16 0 0 0 4 1 11
1997 7 Petronas 17 0 0 0 7 1 16
1998 6 Petronas 16 0 0 1 5 1 11
1999 8 Petronas 16 0 0 1 5 0 5
2000 8 Petronas 16 0 0 0 4 0 6
2001 4 Petronas 17 0 0 0 11 1 21
2002 5 Petronas 17 0 0 0 7 0 11
2003 Petronas 8 0 0 0 3 0 8
TOTAL 171 0 0 2 68 5 131



© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Sauber