Make your own free website on Tripod.com

Prost Grand Prix

logo

Prost GP est né par le rachat de Ligier par l'ancien pilote Alain Prost. Ce rachat s'étant effectué assez tard, l'équipe Prost a effectué toute la saison 1997 avec le matériel et l'effectif de l'écurie Ligier.

La saison fut bonne dans l'ensemble mais l'accident d'Olivier Panis les empêcha de récolter plus de points. L'accident de Panis permettra cependant à un jeune pilote de se révéler, Jarno Trulli. Le jeune italien réussira de jolies performances au volant de la Ligier, parvenant même à faire la course en tête en Autriche avant d'être victime d'une casse moteur.

En 1997, Prost a vécu sur l'acquit de Ligier et le travail de fond mené par Flavio Briatore qui était alors le patron. La véritable première saison de l'écurie fut donc 1998. Alain Prost restrucure tout: nouveau moteur, nouvelle équipe technique et nouvelle usine. Ce changement radical se fait ressentir et malgré l'arrivée de Peugeot et de Bernard Dudot, la saison se solda avec un seul petit point, celui ramené de l'apocalyptique GP de Belgique par Jarno Trulli.

1999 ne se passa que légèrement mieux. L'ojectif du début de saison (figurer parmi les 6 meilleures équipes) ne sera pas atteint. Malgré l'arrivée de renforts comme John Barnard et Alan Jenkins, les monoplaces n'ont jamais fait le poids face à leurs adversaires directs, les Jordan et les Stewart.

Alain Prost fut peut-être un grand pilote mais il ne sera jamais un grand directeur d'équipe. Il se brouille avec Peugeot, rejettant les mauvais résultats sur eux. Les conséquences ne se font pas attendre, divorce et départ de la F1 de Peugeot.

Après une saison 2000 catastrophique vierge de tout point, Prost a considérablement remanié son équipe. Nouveau sponsor, nouveau moteur, nouveau staff technique et nouvel actionnaire avec Pedro Diniz. Et malgré un moteur Ferrari client, Prost s'est encore un peu plus enfoncé dans les problèmes. A un point tel que son équipe a été placée sous redressement judiciaire le 22 novembre 2001. Avec des dettes de près de 30 millions d'euros, la survie de Prost GP passait par de nouveaux investisseurs mais aucun dossier présenté n'était suffisemment fiable. Et ce à quoi on s'attendait est arrivé, l'écurie du quadruple champion du monde a été mise en liquidation le 28 janvier 2002.

Comment expliquer cet échec? Prost a fait beaucoup d'erreur, il s'est mal entouré et a rejeté trop souvent les fautes sur les autres. Au lieu de poursuivre le travail mené par Flavio Briatore qui était alors le patron d'une bonne écurie Ligier, Alain Prost a voulu tout changer, vouloir faire une équipe 100% française... avec les conséquences que l'on sait.
Quant à Peugeot, ils ne se sont sans doute pas donnés les moyens nécessaires pour réussir. La F1 est une discipline complexe qui demande énormément de sacrifices et d'investissements.


Fondateur: Alain Prost

Début en Formule 1   : GP d'Australie, Melbourne 1997
GP disputés          : 83
Victoires            : 0
Pole Positions       : 0
Podiums              : 3
Doublés Qualificatifs: 0
Points Récoltés      : 35
Records du tour      : 0
Titres pilote        : 0 (Meilleur classement: 9e, Olivier Panis en 1997)
Titres Constructeurs : 0 (Meilleur classement: 6e en 1997)

Premiers pts marqués : GP d'Australie, Melbourne 1997 (Panis 5e, 2 Pts)
Premier podium       : GP du Brésil, Interlagos 1997 (Panis 3e)
Première victoire    : -

YEARPOSENGINERACESWINSPOLETOP6PODIUMSPOINTS
1997 6 Mugen Honda 17 0 0 7 2 21
DEBUTS EN 1998 AVEC UN CHASSIS PROST
1998 9 Peugeot 16 0 0 1 0 1
1999 7 Peugeot 16 0 0 4 1 9
2000 - Peugeot 17 0 0 0 0 0
2001 9 Acer (Ferrari) 17 0 0 3 0 4
TOTAL 83 0 0 15 3 35



© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Prost