Make your own free website on Tripod.com
Harvey Postlethwaite
 
4/03/1944 - 13/04/1999


Harvey Postlethwaite

Un des grands ingénieurs de la F1 nous a prématurément quitté en 1999. Harvey Postlethwaite était à cet époque le chef de projet de Honda. Le constructeur japonais prévoyait son retour en F1 en tant qu'écurie dès l'an 2000. Après le rachat de Tyrrell par BAR, Postlethwaite rejoindra Honda, suivi de quasiment toute l'ancienne équipe de Tyrrell. C'est lors d'une séance d'essais privés sur le circuit de Barcelone que le drame s'est produit. Le 13 avril, Postlethwaite a été pris d'un malaise, il succombera à une crise cardiaque. Le décès fut officiellement annoncé tôt le mercredi 14 avril.

Harvey Postlethwaite était âgé de 55 ans. Il laisse derrière lui une femme (Cherry) et 2 enfants (Ben et Amy).


Cet ingénieur doué a commencé sa carrière dans le sport automobile en s'essayant au pilotage. Pas spécialement doué et en manque d'argent, il se tourna vers autre chose qu'il aimait: dessiner des voitures de courses.
Il obtint son diplôme et fut recruté par l'écurie March en 1970. Son travail de développement fut remarqué par Lord Hesketh et l'engagea pour dessiner la première Hesketh 308.
Le tout premier châssis de Postlethwaite sera une jolie réussite. La monoplace gagnera un GP avec James Hunt, le GP de Hollande en 1975. Il restera dans l'équipe de 1974 à 1976.

En 1977, il rejoint la nouvelle écurie Wolf Racing fondée par le magnat Canadien Walter Wolf.. La monoplace se révèle d'emblée compétitive. Pour sa toute première sortie, la Wolf WR-1 gagne le GP d'Argentine. Jody Schekter remportera encore 2 GP et terminera à la seconde place du championnat du monde tandis que l'écurie terminait 4e du championnat constructeur alors qu'elle n'alignait qu'une seule voiture ! Si la saison 77 fut excellente, la saison 78 sera nettement moins bonne. Les retrouvailles entre Postlethwaite et le pilote James Hunt en 1979 sera un échec total.

L'année 79 fut mauvaise mais Postlethwaite n'avait encore rien vu. Son association avec les frères Fittipaldi pour dessiner leur monoplace ne sera pas concluante. Ironiquement, l'écurie Fittipaldi avait auparavant fusionné avec l'ancienne équipe Wolf. La boucle était bouclée pour Harvey. Ses deux saisons d'activités seront très pénibles, les monoplaces ne se battants que pour quelques points.

Malgré ces contre-perfomances, Postlethwaite recevra une offre de la prestigieuse écurie Ferrari, enfin décidée à rompre avec son légendaire ingénieur Mauro Forghieri. Ses châssis permettront à Ferrari de revenir au devant de la scène après plusieurs années passées au creu de la vague. En 1982 et 1983, la Scuderia sera titrée dans le championnat constructeur.
Fin 1986, Posthlethwaite et Ferrari se séparent une première fois.

Il retrouvera un employeur en F1 en 1989 au sein de l'écurie Tyrrell. Cette année marquera la dernière victoire de Tyrrell et du moteur Ford DFV en Formule 1. La Tyrrell 019 se distinguait par un nez de requin qui sera largement copié les années suivantes.

Postlethwaite fera un bref retour chez Ferrari en 1992 avant d'effectuer un passage éclair chez Sauber en 1993.

Il reviendra chez Tyrrell en 1994. Il ne la quittera plus jusqu'à ce que celle-ci "ferme boutique".

Tyrrell disparaissant sous le poid de BAR, Harvey Postlethwaite et quasiment toute l'ancienne équipe de l'écurie d'Ockham décidèrent de relever le défi Honda qui prévoyait son retour en Formule 1 en l'an 2000.

Postlethwaite démontra avec sa dernière création, le châssis Honda, qu'il n'avait rien perdu de ses idées. En un temps record, il dessina un prototype qui allait démontrer sur la piste tout son potentiel. Pour sa première sortie, Jos Verstappen, le pilote d'essais, signa le meilleur temps devant toutes les autres F1 ! Par la suite, Honda s'était souvent située dans le haut des classements.

Postlethwaite travaillait également avec le comité technique de la FIA, visant à développer de nouvelles règles, matériels et équipements pour la sécurité dans le sport.

Peu après l'annonce de ce décès, Eddie Jordan fut un des premiers à rendre hommage à son ami. Il déclara que peu de temps avant la tragédie, Harvey s'était entretenu avec lui de ses projets. Il était très enthousiaste et coyait dur comme fer à la réussite de Honda sous sa direction.

Harvey Postlethwaite avait encore plein d'idées en tête. Malheureusement, il n'aura plus jamais l'occasion de les mener à terme.
 


© Copyright Alex Denisaux


rhpaddock - Harvey Postlethwaite