Make your own free website on Tripod.com
Né le 26 mars 1952, France
Décédé le 23 août 1987
Portrait Didier
Pironi (FRA)
Casque

Info Facts:
Didier Pironi était en passe de devenir le premier français champion du monde de Formule 1 en 1982. Le destin en décidera autrement.

Révélé par ses résultats en Formule 3, Formule 2 puis par sa victoire au Mans, Didier Pironi débutera en GP au sein de l'équipe Tyrrell avant de rejoindre Ligier où il y signera sa première victoire.

Recruté par Ferrari, il y rejoindra Gilles Villeneuve. Les 2 hommes noueront une profonde amitié qui prendra fin au terme du GP de San Marin 1982. La déroute des Renault avaient propulsé les 2 Ferrari en tête de la course. A ce moment, Villeneuve menait devant Pironi. Pour éviter les risques de compromettre les chances de succès, les stands indiquèrent aux pilotes de ralentir. Gilles s'exécuta mais Pironi en profita pour lui ravir la tête de la course. Malgré leur mâle camaraderie, Villeneuve compris que ce n'était pas un jeu. Pendant les 15 derniers tours, les 2 bolides s'affrontèrent dans des freinages hallucinants à 300 km/h. Didier Pironi accédera finalement à la victoire après une dernière tentative désespérée. Le français qualifiera sa victoire de légitime. Villeneuve, écoeuré, n'affichera pas un seul sourire sur un podium qu'il avait essayé d'éviter. Seul Alboreto affichait sa joie d'être sur le podium.

Puis vint le GP d'Allemagne. Quinze jours auparavant, Villeneuve avait perdu la vie sur le circuit de Zolder. A Hockenheim, c'est au tour du deuxième pilote Ferrari d'être frappé par la malchance. Aveuglé par la pluie, Pironi ne verra pas la Renault d'Alain Prost. Comme avec Villeneuve, une roue fera engrenage. Gravement blessé aux jambes, Pironi est courageux et interdit aux secours de l'amputer sur place. Les médecins parviendront à lui sauver les jambes. Pironi loupera les 5 dernières courses. C'est le finlandais Keke Rosberg qui sera titré, avec 5 points de mieux que le français.

Didier Pironi tentera de revenir en F1 mais les essais ne seront pas concluants. Le fançais se tournera alors vers les courses de bateaux, un virus transmis par Gilles Villeneuve. Il perdra la vie dans une course de Powerboat en 1987.
Formule Renault:
   1973 > Championnat de France
   1974 > Vainqueur du championnat de France
   1975 > Championnat de France Super Renault
   1976 > Vainqueur du championnat de France Super Renault

Formule 3:
   1977 > Vainqueur du GP de Monaco

Formule 2:
   1977 > 3e du championnat d'Europe (38 Pts), 1 victoire

Voitures de Sport:
   1978 > Vainqueur des 24H du Mans

Formule 1:
   1978 > 15e du championnat  (7 Pts)
   1979 > 10e du championnat (14 Pts)
   1980 >  5e du championnat (32 Pts), 1 victoire, 2 pole-positions
   1981 > 13e du championnat  (9 Pts)
   1982 >  2e du championnat (39 Pts), 2 victoires, 2 pole-positions
             Accidenté lors des essais du GP d'Allemagne. Gravement accidenté aux jambes.
             Cet accident lui coûtera le titre.

             Décédé le 23 août 1987 lors d'une course de Powerboat.

YEARPOSTEAMRACESWINSPOLETOP6PODIUMSMTPOINTS
197815Tyrrell-Ford 1600 500 7
197910Tyrrell-Ford 1500 52014
1980 5Ligier-Ford 1412 85232
198113Ferrari 1500 401 9
1982 2Ferrari 1022 76239
TOTAL 703429135101
Grands Prix disputés: 70
Débuts en Formule 1: GP d'Argentine 1978
Pole-positions: 4
Victoires: 3
Podiums: 13
Classé dans les points: 29x  (3- 3- 7- 3- 8- 5-)
Points récoltés: 101
Records du tour: 5

Premiers points marqués: GP du Brésil 1978 (6e, 1 Pt)
Premier podium: GP de Belgique 1979 (3e)
Première victoire: GP de Belgique 1980
Première pole-position: GP de Monaco 1980

GP disputés avant la première victoire: 35
VICTOIRESPOLE-POSITIONS
AnnéeGPTeamNAnnéeGPTeam
1980BelgiqueLigier11980MonacoLigier-Ford
1982ImolaFerrari21980AngleterreLigier-Ford
1982HollandeFerrari31982CanadaFerrari
 4 1982 Allemagne Ferrari


Ecuries:

Formule 3: 1973 > Winfield School Martini 1974 > Martini Formule 2: 1977 > Martini-Renault Endurance: 1978 > Renault-Alpine Formule 1: 1978 > Tyrrell-Ford 1979 > Tyrrell-Ford 1980 > Ligier-Ford 1981 > Ferrari 1982 > Ferrari


© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Pilotes - Didier Pironi