Make your own free website on Tripod.com
Né le 11 février 1959 à Rio de Janeiro, Brésil
Marié, 1 enfant
Portrait Roberto
Moreno (BRE)
Casque

Info Facts:
Roberto Moreno est un exemple pour les jeunes brésilien défavorisés qui veulent effectuer une carrière en sport automobile. Moreno est en effet issu d'une famille modeste de Rio de Janeiro.

Il brillera en karting puis en Formule Ford et en Formule 3. Agé de 22 ans, il se fait embaucher par Colin Chapman chez Lotus. Il n'occupe certes qu'un poste de pilote d'essais mais Lotus lui permet d'effectuer ses débuts lors du GP de Hollande 1982... en essais du moins car il ne prendra pas part à la course, ayant été incapable de se qualifier. Curieusement, il faudra attendre 6 ans avant de le revoir un week-end de GP.

Sans volant, Roberto Moreno n'hésite pas à redescendre d'un échelon et participe victorieusement au championnat canadien de Formule Atlantic. Il revient ensuite en Europe pour prendre part au championnat de Formule 2, il sera vice-champion en 1984. Mais comme la F1 reste toujours indifférente, il s'exile aux USA pour participer au championnat américiain Indycar. Il revient une nouvelle fois en Europe et s'inscrit au championnat de Formule 3000, ex-Formule 2. Il termine sur le podium final en 1987 et remporte le titre la saison suivante.

Ses résultats ne passent pas inaperçus, la F1 se souvient alors de lui. Il participe à 2 courses du championnat 87 pour l'écurie AGS, inscrivant un point au GP d'Australie. Il devient en 1989 pilote d'essai Ferrari et sera prêté à l'écurie Coloni.

C'est en 1990 qu'il intégrera enfin une écurie plus digne de son rang. Son ami Nelson Piquet le recommande auprès du nouveau patron de l'écurie Benetton, Flavio Briatore, pour remplacer Alessandro Nannini, blessé. Il disputera 3 courses cette année pour Benetton avec en point d'orgue une seconde place au GP du Japon, derrière son pote Nelson Piquet, offrant ainsi un doublé à sa nouvelle équipe.

La saison suivante se passe moins bien. Après 10 courses, il ne totalise que 8 points. Briatore décide alors de se séparer de Moreno au profit d'un jeune débutant, un certain Michael Schumacher. Roberto trouvera refuge pour quelques courses chez Jordan puis Minardi.

Le brésilien s'embarque ensuite dans la galère Andrea Moda (1992), un semblant d'écurie de F1, puis avec l'écurie italo-brésilienne Forti (1995).

Il quitte la F1 mais ne raccroche pas son casque. Il repart aux USA où il retrouve le championnat CART (ex-Indycar) où il deviednra vite un joker de luxe. Quand un pilote est indisponible, c'est Moreno qu'on appelle pour le remplacer. Mais ceci n'a rien de comparable avec une saison complète. Il aura enfin sa chance en 2000 avec l'équipe Patrick Racing. A 41 ans, Roberto Moreno n'a rien perdu de ses qualités. Il vient d'ailleurs de remporter sa première victoire en CART, 12 ans après son dernier succès en Formule 3000.
Karting:
   1976 > Champion du Brésil

Formule Ford 1600:
   1980 > Vainqueur du championnat d'Angleterre, 15 victoires

Formule 3:
   1981 > Championnat d'Angleterre
        > Vainqueur du GP d'Australie

Formule Pacific:
   1982 > Vainqueur du championnat de Formule Pacific

Formule 2:
   1984 > 2e du championnat d'Europe (44 Pts), 2 victoires

Formule 3000:
   1987 > 3e du championnat International (30 Pts), 1 victoire
   1988 > Vainqueur du championnat International (43 Pts), 4 victoires

Formule 1:
   1981 > Pilote d'essai Lotus
   1989 > Pilote d'essai Ferrari

   1987 > 22e du championnat (1 Pt)
   1989 > Non classé (0 Pts)
   1990 > 10e du championnat (6 Pts)
   1991 > 10e du championnat (8 Pts)
   1992 > Non classé (0 Pts)
   1995 > Non classé (0 Pts)

Tourisme:
   1992 > Championnat d'Italie
   1993 > 7e du championnat de France (94 Pts)

Indycar/CART:
   1998-99 > Pilote d'essai Penske-Mercedes

   1985 > Championnat Indycar
   1986 > Championnat Indycar
   1996 > 21e du championnat (25 Pts)
   1997 > 19e du championnat (16 Pts)
   1999 > 14e du championnat (58 Pts)
   2000 > 1 victoire, 1 pole-position
YEAR POS TEAM RACES WINS POLE TOP6 PODIUMS MT POINTS
1987 22 AGS-Ford 2 0 0 1 0 0 1
1989 - Coloni-Ford 4 0 0 0 0 0 0
1990 10 Eurobrun-Judd 2 0 0 0 0 0 0
Benetton-Ford 3 0 0 1 1 1 6
1991 10 Benetton-Ford 10 0 0 3 0 0 8
Jordan-Ford 2 0 0 0 0 0 0
Minardi-Ferrari 1 0 0 0 0 0 0
1992 - Andrea Moda-Judd 1 0 0 0 0 0 0
1995 - Forti-Ford 17 0 0 0 0 0 0
TOTAL 42 0 0 5 1 1 15
Grands Prix disputés: 42
Débuts en Formule 1: GP de Hollande 1982 (Essais)
                     GP du Japon, Suzuka 1987 (Course)
Pole-positions: 0
Victoires: 0
Podiums: 1
Classé dans les points: 5x  (0- 1- 0- 2- 1- 1-)
Points récoltés: 15
Records du tour: 1
Non-qualifications: 31

Premiers points marqués: GP d'Australie, Adelaide 1987 (6e, 1 Pt)
Premier podium: GP du Japon, Suzuka 1990 (2ème)

Ecuries:

F 3000:     1987 > Ralt-Honda
            1988 > Bromley

Formule 1:  1987 > AGS-Ford
            1989 > Coloni-Ford
            1990 > Eurobrun-Judd
                 > Benetton-Ford
            1991 > Benetton-Ford
            1992 > Andrea Moda-Judd
            1995 > Forti-Ford

Indycar:    1996 > Payton Coyne Racing
            1997 > Newman-Haas Racing
            1999 > PacWest Racing
            2000 > Patrick Racing


© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Pilotes - Roberto Moreno