Make your own free website on Tripod.com
Minardi

Fort de l'expérience accumulée en compétition automobile avec la 'Scuderia del Passatore' en 1972 et 'Scuderia Everest' en 1974, Giancarlo Minardi se sentit capable de construire ses propres voitures. C'est ainsi qu'il fonda en 1979 le Team Minardi en association avec Piero Mancini et Giacomo Carili. La première Minardi, propulsée par un moteur BMW, roulait en Formule 2 et obtenait de bon résultats comme en atteste la victoire de Michele Alboreto à Misano. En 1985 Minardi entra dans le grand cirque de la Formule 1 avec PierLuigi Martini au volant et un Motori Moderni turbo comme moteur. En 1986 Minardi fit un grand bond en avant, les 2 pilotes (Andrea de Cesaris et Alessandro Nannini) étant capable de se qualifier. Mais la technologie sophistiquée du moteur turbo et le manque de fiabilité ne permirent aucun résultat significatif. En 1988 Minardi passa aux moteurs Ford Cosworth et signa les pilotes espagnol Luis Sala et Adrian Campos. Après le GP du Canada, Campos se retira et fut remplacé par Martini qui marqua le premier point de Minardi en championnat grâce à sa 6e place de Detroit.

En 1989 Martini et Sala terminèrent 4 fois dans les points et Martini partit de la 3e place de la grille à 2 reprises. En 1990 Paolo Barilla remplaça Sala. Le moment fort de la saison, durant laquelle Minardi ne marqua aucun point, fut la première ligne de Martini lors du GP des USA. Le jour de la course, il boucla le premier tour en tête devant les McLaren, Williams, Ferrari et Benetton.
En 1991 Minardi parvint à décrocher les V12 Ferrari et après avoir souffert de ce changement au début de saison, finissa l'année à la 7e place du classement constructeur. En 92, Minardi retrouva les moteurs Ford et engagea les pilotes Gianni Morbidelli et Christian Fittipaldi mais ne put récolter qu'un seul point. L'année suivante fut de meilleur cru avec Fittipaldi et Fabrizio Barbazza engendrant tous deux des points et aidant Minardi à terminer 8e du championnat constructeur.

En 1994 Minardi fusionna avec la Scuderia Italia pour former l'actuelle écurie, Minardi Scuderia Italia. Propulsée par un Ford HB et pilotée par Martini et Michele Alboreto l'écurie marqua 5 points et termina 10e. 1995 fut un nouveau bond en arrière, Pedro Lamy ne parvenant à inscrire qu'un seul point. 1996 fut de moins bonne facture encore puisque aucun point ne fut marqué malgré la participation de 2 jeunes pilotes plein d'avenir, Giancarlo Fisichella et Tarso Marques.

Giancarlo Minardi envisageait le futur de son écurie avec optimisme, surtout avec l'arrivée de Flavio Briatore et de Alessandro Nannini parmis les actionnaires. Cependant, le patron de Benetton a revendu ses parts à Gabriele Rumi (le patron de Fondmetal) qui possède dorénavant la majorité des parts.

Gabrielle Rumi a voulu parquer l'année 1999 comme une nouvelle ère pour Minardi. La voiture fut nommée M01 pour marquer ainsi un nouveau départ. Le pilote espagnol Marc Gene fut la révélation de l'année et inscrivit un point précieux, le premier décroché par l'équipe depuis 1995.

Depuis plusieurs années, Minardi se bat avant tout pour survivre. Et la saison 2000 failli bien être la dernière. De nombreuses rumeurs de rachats circulèrent sans pour autant qu'une soit concrétisée. Sans sponsors, sans moteur et sans pilotes à quelques mois de la saison 2001, la situation de Minardi était catastrophique. Le salut viendra du milliardaire australien Paul Stoddart. Déjà propriétaire d'une écurie de Formule 3000, Stoddart est un passionné de F1 et possède plusieurs monoplaces de collection. Malgré un score vierge, la saison de Minardi ne fut pas mauvaise, grâce aux châssis dessiné par Gustav Brunner, passé depuis chez Toyota. Un grand mérite revient également au jeune pilote Fernando Alonso qui s'est souvent distingué malgré le matériel qu'il avait à sa disposition.

En 2002, Minardi est toujours dans une situation financière périlleuse. Stoddart s'est battu pour récupérer la prime FIA décernée aux 10 premières équipes du championnat précédent. Cette enveloppe était initialement dévoluée à l'équipe Prost mais, celle-ci ayant fait faillite, l'argent fut donc versé à l'écurie qui la suivait, Minardi.


Directeur: Paul Stoddart
Directeur Technique: Gabriele Tredozzi

Début en Formule 1     : GP du Brésil 1985
GP disputés            : 294
Victoires              : 0
Pole Positions         : 0
Points Récoltés        : 30
Titres pilote          : 0 (Meilleur classement: 11e en 1991, PL Martini)
Titres constructeurs   : 0 (Meilleur classement: 7e en 1991)

Premier point marqué   : GP des USA 1988 (PL Martini 6e, 1 Pt)
YEAR POS ENGINE1st RAW xPTS POINTS
1985 - Motori Moderni 0 0 0
1986 - Motori Moderni 0 0 0
1987 - Motori Moderni 0 0 0
1988 10 Ford 1 1 1
1989 11 Ford 0 4 6
1990 - Ford 0 0 0
1991 7 Ferrari 0 2 6
1992 12 Lamborghini 0 1 1
1993 8 Ford 0 4 7
1994 10 Ford 0 2 5
1995 10 Ford 0 1 1
1996 - Ford 0 0 0
1997 - Hart 0 0 0
1998 - Ford 0 0 0
1999 10 Ford 0 1 1
2000 - Fondmetal 0 0 0
2001 - Cosworth 0 0 0
2002 9 Asiatech 0 1 2
2003 Cosworth 0 0 0
TOTAL 1 17 30



© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - Minardi