Make your own free website on Tripod.com
BAR

La naissance de BAR en 1999 fut laborieuse. Craig Pollock et ses partenaires voulaient racheter une écurie afin de disposer de toutes les installations nécessaires lors de leur entrée en championnat. Le rachat de Tyrrell ayant posé des problèmes, on évoqua ensuite Minardi et même Benetton! Finalement, c'est Tyrrell qui disparaîtra de la F1 pour céder sa place à l'écurie formée par Craig Pollock (ancien manager de Jacques Villeneuve), Julian Jackobi (ancien avocat de la famille Senna), le constructeur Reynard et le British American Tobacco (BAT).

Associé au projet, le constructeur Reynard a effectué ses débuts en F1 après avoir tout gagné en monoplace (de la Formule Ford à l'Indycar).
Côté moteur, BAR avait conclut un accord avec Flavio Briatore, l'ancien patron de Benetton, pour l'utilisation du moteur Supertec (conçu par la cellule de veille de Renault et assemblé par Mecachrome).

Si l'écurie BAR avait déjà séduit le public de la F1 par son côté dynamique et son image politiquement incorrecte, sa première saison fut un désastre.
Craig Pollock s'était attiré les foudres de la FIA en voulant aligner 2 monoplaces avec des livrées différentes: une BAR-Lucky Strike pour Villeneuve, une BAR-555 pour Zonta. La FIA le lui a interdit. Pollock a donc eu recours à un brillant subterfuge, décorer chaque côté de la monoplace d'un sponsor différent, la voiture se présentant donc différemment selon le virage.
Sur la piste, les monoplaces furent loin d'être performantes et fiables. Leur score en fin de saison resta vierge.

Sachant que la seule chance de vaincre dans la F1 moderne est d'être associé avec un grand constructeur, Craig Pollock décida de rompre son contrat avec Supertec pour se marier avec Honda. Un choix qui paya dès leur première année de collaboration puisque BAR termina 5e du championnat.

Mais l'an 2001 fut une déception. Malgré la redécouverte des podiums par Jacques Villeneuve, BAR a fait moins bien que la saison précédente. L'occasion sans doute que certains attendaient pour évincer Craig Pollock de la tête de l'équipe.

BAR est désormais "managé" par David Richards, qui connait le succès en Rallye avec son équipe Subaru-Prodrive, et qui a une petite expérience en F1 pour avoir dirigé Benetton pendant quelques mois. Mais, une fois encore, BAR déçoit.


Directeur: David Richard
Directeur technique: Geoff Willis

Début en Formule 1   : GP d'Australie, Melbourne 1999
GP disputés          : 75
Victoires            : -
Pole Positions       : -
Points Récoltés      : 55
Records du tour      : -
Titres Pilotes       : -
Titres Constructeurs : -

Première pole-position: -
Premier point marqué  : GP d'Australie, Melbourne 2000 (Villeneuve 4e, Zonta 6e)
Premier podium        : GP d'Espagne, Barcelone 2001 (Villeneuve 3e)
Première victoire     : -

YEARPOS ENGINE RACES WINS POLE 1st RAW xPTS PODIUMS MT POINTS
1999 - Supertec 16 0 0 0 0 0 0 0
2000 5 Honda 17 0 0 0 10 0 0 20
2001 6 Honda 17 0 0 0 6 2 0 17
2002 8 Honda 17 0 0 0 4 0 0 7
2003 Honda 8 0 0 0 4 0 0 11
TOTAL 75 0 0 0 24 2 0 55



© Copyright Alex Denisaux

rhpaddock - BAR